Un patrimoine vivant,
les semences en héritage.

Ur glad bev, an had da herezh

lundi 17 janvier 2011

Production de semences d'oignons

Production de semences d'oignons


1 - Préparation des oignons porte-graines

Je choisis des oignons qui correspondent aux critères vers lesquels doit évoluer ma variété.
-ils doivent avoir une légère teinte rose tant au niveau des pelures qu’à l’intérieur du bulbe sur le bord de chacune des épaisseurs.
-la forme de l’oignon : ni trop plate ni trop longue. J’ai remarqué que les oignons plats se conservent moins longtemps, s’ils sont trop longs il y a une perte de rendement.
- le plus bel aspect possible. Les pelures extérieures doivent pouvoir se détacher le plus facilement possible de façon à avoir une belle présentation.
-L’oignon doit rester en dormance le plus tard possible. Les racines et le germe ne doivent s’exprimer que le plus tard possible. Ceci permet une conservation naturelle la plus longue possible (mars-avril). En culture chimique ils utilisent des hormones pour empêcher la montaison.

2-  Un oignon choisi comme porte-graine.





Il a une belle forme, une belle couleur mais la queue peut sembler un peu épaisse.

3 -  Plantation


Pour sélectionner au maximum sur la dormance mieux vaut planter à la mi-mars. Si l’on veut profiter d’une aide maximum des abeilles au niveau de la pollinisation il vaut mieux planter au mois de février.
Au sud de la France, du coté d’Agen, ils plantent à l’automne et coupent le tiers supérieur de l’oignon pour les aider à lever.
Je plante en terre nue. Certains utilisent un paillage plastique ou biodégradable. D’autres plantent en tunnel ce qui a un intérêt certain les années pluvieuses au moment de la floraison.
Quelque soit la méthode un des problèmes est de faire en sorte que la hampe florale tienne debout (au vent quand ils sont à l’extérieur).
  • si vous choisissez la terre nue, un buttage profond fera l’affaire.
  • Sur un paillage il faut planter 2 lignes à 20 cm l’une de l’autre, les oignons plantés en demi quinconce. Ils se soutiendront les uns les autres.
  • En tunnel j’ai vu un grillage à mouton installé à plat au dessus de la plantation.

4 -  Entretien



La première intervention consiste en un brûlage. Ensuite je bine au moins 2 fois et passe manuellement sur la ligne. Un ou deux buttages gardent la culture propre.
J’applique une décoction de prêle par deux fois pour renforcer la résistance de la plante et de la bouillie bordelaise contre le mildiou.

 Floraison

Les abeilles sont nos alliées pour la pollinisation. Sans elles pas de production possible.
La pluie à cette époque là peut être très préjudiciable.

5 -  Récolte

 Graines




Début août les ombelles sont mures. Il faut les récolter dès que quelques graines apparaissent, les mettre à sécher quelques jours puis les battre. Une fois passées et repassées au tamis on peut les nettoyer avec la colonne densimétrique appartenant à Kaol-Kozh.



Une autre solution est de les faire tremper : les graines trop légères et les impuretés remontent à la surface. Il faut les faire sécher très rapidement.



6 - Test de germination

Il est important de vérifier que les graines germent bien avant de semer


jeudi 13 janvier 2011

Pourquoi Kaol Kozh ?


Aujourd'hui, de nombreuses espèces ou variétés de légumes sont en passe de disparaître.

Pour autant, il existe encore  des choux de Lorient, des oignons d'Erdeven, des haricots coco de Pont L'Abbé ou de Belle Ile.

Avec le temps , les travaux menés en sélection participative ont permis de sauver de nombreuses variétés de choux fleurs dans la zone littoral Nord. Pour les fameux oignons rosés de Roscoff, la supériorité de la sélection en Bio a par exemple été démontrée



Parce que les paysans choisissent des plantes résistantes comme porte graine, les variétés fermières sélectionnées  en bio se défendent naturellement.

De nombreuses variétés sont à présent tombées dans le domaine public. Que nous soyons paysan, jardinier, ou simple consommateur, cette diversité nous appartient à tous car il s'agit de résultat du travail de nos ancêtres au sens large.


C'est pourquoi Kaol Kozh s'occupe de la planification , du criblage des différents contrôles et de l'ensachage.
En son sein, le producteur est indemnisé pour son travail et pour la mise à disposition de sa terre et de ses outils.
La graine ne sera pas facturée, seul le service l'entourant est soumis à cotisation.

L'association est ouverte aux paysans, jardiniers, consommateurs et associations.

 L'adhésion est soumise à l'agrément du conseil d'administration de Kaol Kozh.


Son action couvre les côtes d'Armor, le Finistère, L'Ile et Vilaine, le Morbihan et la Loire Atlantique.




KAOL KOZH  signifie "vieux chou" en breton 
                                      " Bien commun" en russe


Pour les initiateurs de Kaol Kozh, les semences doivent être accesibles à tous ceux qui ont la volonté de les faire vivre

Nos objectifs

Créée en 2007.

L'association Kaol Kozh agit pour :


- Recenser et préserver les populations végétales (potagères, céréalières, fouragères...) adaptées et adaptables aux terroirs bretons et à la production biologique.

Rechercher, diffuser, mutualiser les savoirs et les savoirs faire concernant les semences.

Sélectionner, améliorer, créer des populations selon des principes et des techniques respectant l'intégrité du vivant.

Evaluer les besoins des productions en accord avec les attentes des consommateurs et des modes de commercialisation des produits finis.

Mettre en culture les populations sélectionnés  et suivre leur comportement chez les producteurs et en station d'essai.

Se doter d'outils de triage, de nettoyage, de conservation et de diffusion des semences.

- Diffuser les semences par et pour les adhérents de l'association.
- Sensibiliser le grand public à la diversité des produits végétaux, leurs goûts, leurs formes, leurs couleurs et leurs usages.

Etre des acteurs auprès des instances nationales et européennes sur le thème des semences et variétés pour l'agriculture biologique et faire le lien avec les autres structures travaillant sur les semences.

Coordonner, mutualiser l'ensemble des actions sur les semences biologiques réalisées, en cours de réalisation et en projet sur le territoire de Bretagne y compris la Loire Atlantique.

Comment ça fonctionne

La semence est la copropriété de tous les adhérents de Kaol Kozh.


Kaol Kozh recense les variétés des différents terroirs bretons
pour conserver le patrimoine génétique.


Kaol Kozh sélectionne certains adhérents 
pour produire la semence,
 sélectionner ou améliorer les variétés. 
Elle les distribue entre les adhérents demandeurs.


Les producteurs de semences sont indemnisés pour la mission de multiplication effectuée et la mise à disposition de leur terre et de leurs outils.


Kaol Kozh  défend le droit ancestral des paysans 
à produire leur propre semence 
devant les les instances nationales ou européennes
et se met en contact avec les associations qui poursuivent le même but.